Calculateur CEMOS.

Calculez les économies que vous pourriez réaliser avec le CEMOS pour les tracteurs.

Calculateur CEMOS.

Calculez les économies que vous pourriez réaliser avec le CEMOS pour les tracteurs.

Calculateur CEMOS.

Calculez les économies que vous pourriez réaliser avec le CEMOS.

Quelles économies pourriez-vous réaliser pour votre exploitation grâce au CEMOS ? Sélectionnez vos paramètres ci-dessous.

  • Source des données :

    Collecte de données agricoles du KTBL

    Le Comité pour la technique et le bâtiment dans l'agriculture (KTBL) est une association enregistrée dont les membres sont issus de différents secteurs en rapport avec l'agriculture comme les sciences, l'économie, la gestion et le conseil. Son objectif est de collecter et d'analyser des faits et des données pour un groupe cible agricole afin de contribuer au développement du machinisme agricole et au partage des connaissances. Le KTBL est subventionné par le Ministère fédéral allemand de l'alimentation et de l'agriculture. La base de données machines du KTBL (MaKost) recense 2 000 machines agricoles et est régulièrement actualisée. Les coûts de réparation comprennent les coûts de matériel et de main-d'œuvre, de maintenance et de service après-vente ainsi que de remplacement des pièces d'usure. Les coûts de réparation sont des valeurs moyennes calculées sur la base de la durée de vie totale des machines. Si une machine n'est pas utilisée jusqu'au bout de sa durée de vie (12 ans ou 10 000 heures), les facteurs de conversion du KTBL sont appliqués pour ajuster ces données.

    Les coûts de personnel sont inclus dans les calculs et correspondent à une hypothèse globale. Hypothèse retenue : les coûts de personnel peuvent varier selon le pays. Moyenne du secteur.

    Les économies de carburant et l'augmentation du rendement proviennent du test DLG∘7096. Prix du carburant supposé∘: 1∘€/l.

    Le calcul des économies d'énergie liées à des mesures spécifiques et de la possible réduction des émissions de CO2 qui en résulte s'effectue selon la méthode du BLE (Institut fédéral pour l'agriculture et l'alimentation).